Les variantes du jeu de backgammon



Acey-ducey

Acey-ducey est une variante du backgammon. C'est un jeu plus rapide et d'une certaine façon, il est plus excitant que le jeu classique. L'aspect principal du Acey-ducey est le lancer du 1 et 2 connu comme acey-ducey, ce qui donne au joueur un tour supplémentaire. L'acey-ducey est originaire du Moyen-Orient et est populaire dans le monde entier.

Le Jacquet

Le jacquet était surtout pratiqué en France et en Europe entre le début du XIXe siècle et les années 1960.
Chaque joueur commence avec ses quinze pions sur le point le plus éloigné situé à sa droite, diagonalement opposé à son adversaire. Ils se déplacent tous deux dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Le but est de ramener tous ses pions et d'être le premier à les sortir.

Nackgammon

Cette variante du backgammon a été inventée par Nack Ballard, grand champion américain. Le jeu se déroule comme au backgammon, sauf que chaque joueur commence avec deux pions de plus dans le jan intérieur de l'adversaire. Ce sont deux des cinq pions situés sur votre point cinq (au backgammon) que l'on place sur le point deux de l'adversaire.
Chaque joueur commence donc en position de backgame avec quatres pions chez son adversaire.

Gammons & Backgammons

Le Gammon indique que le perdant du jeu n'a sorti aucun de ses pions. Le gammon est également appelé double jeu car le vainqueur reçoit le double de la valeur du videau.
A la fin du jeu, si le perdant a sorti au minimum un pion, il perd uniquement la valeur indiquée par le videau.
Mais si le perdant n'a sorti aucun de ses pions, il y a gammon et il perd le double de la valeur indiquée par le videau.
Dans le pire des cas, si le perdant n'a sorti aucun de ses pions et possède encore un pion sur la barre ou dans le camp adverse, il y a backgammon et il perd trois fois la valeur du videau!

Tavla

Tavla est le nom Turc du backgammon. Les règles sont peu différentes de celles du backgammon occidental.
Le tavla se joue sur un jeu en bois. Les deux dés utilisés alternativement par les joueurs sont marqués d'un point rouge indiquant l'as. Le lancer des dés se fait à la main à la différence du backgammon ou on lance les dés à l'aide de gobelets. Les différences notables avec le backgammon sont:
Le gagnant du lancer d'ouverture relance les dés pour commencer.
Il est interdit de frapper et avancer dans son jan. C'est-a-dire qu'on peu frapper à condition de laisser le blot dans son jan ou de le recouvrir avec un autre pion.
Durant le bearoff (la sortie des pions du jeu) on ne doit pas inutilement freiner la sortie.
On gagne un point pour une partie normale et deux points pour un gammon mais les backgammon ne comptent pas.
Il n'y a pas de videau (dé doubleur).

Le Trictrac

Le trictrac, que l'on prend souvent pour l'appellation française du jeu de backgammon, est en fait un jeu complètement différent de celui-ci. Il a été inventé au XVIe siècle en France et a subit des changements de règles jusqu'à l'époque de Louis XIV. Il a été joué jusqu'au milieu du XIXe siècle.
Chaque joueur commence avec ses 15 pions sur le point 1 du jan situé devant lui. Les pions sont déplacés en fonction du tirage de deux dés. Le principe du jeu consiste à établir des positions et des mouvements prédefinis avec ses pions afin de marquer des points. Il ne s'agit donc pas d'un jeu de course et on ne mange pas les pions adverses. Le premier joueur ayant réussi un maximum de figures gagne la partie.

L'explosion

L'explosion a été conçu spécialement pour les enfants qu commencent tout juste à déplacer les pions et est une variante simplifiée du backgammon. Les créateurs de ce jeu sont Oswald Jacoby et John Crawford. La disposition du jeu est le même que dans le jeu classique sauf que les deux pions de derrière sont ramenés en avant pour rejoindre les 5 pions du point de milieu.